Les Rencontres du Commerce Associé : Federgy a répondu présent

Federgy était présent aux Rencontres du Commerce Coopératif et Associé le 14 mai dernier à la Cinémathèque Française. En introduction Eric PLAT, Président de la Fédération du Commerce Coopératif et Associé (FCA) est intervenu sur la mission de la fédération : se faire connaître et créer de « l’indépendance dans l’interdépendance ».
Il a affirmé « les groupements s’inscrivent dans la durée ». Federgy ne peut que se satisfaire de ses propos car au sein de l’officine, les groupements sont et seront les piliers de la pharmacie de demain.

Publication de l’avis de l’Autorité de la Concurrence


L’Autorité de la Concurrence a publié, le 4 avril 2019, son avis sur la distribution du médicament et les laboratoires de biologie médicale. L’Autorité fait plusieurs propositions pour les pharmaciens concernant la vente des médicaments sur internet, les règles de publicité, les nouvelles missions, le capital des officines et le monopole officinal. Elle demande notamment pour les groupements un assouplissement de la publicité. La proposition est la suivante : « Assouplir le régime applicable à la publicité en faveur des officines, des groupements et de leurs sites de vente en ligne, pour leur permettre d’élargir la nature et les supports de communication(télévision, réseaux sociaux, etc.). Ceci permettra aux pharmaciens de développer leur activité avec plus de liberté vis-à-vis des autres acteurs ou des sites installés dans des pays aux législations plus libérales comme les Pays-Bas ou la Belgique. » Une priorité essentielle pour Federgy afin de pouvoir faire connaître les services proposés par la pharmacie et être à armes égales face aux autres secteurs de distribution.
Lien vers l’avis : http://www.autoritedelaconcurrence.fr/doc/synthese_avis_sante_4avril19.pdf

Les petites officines doivent s’appuyer sur les groupements


Lors de la 5ème édition de la table ronde des partenaires du réseau d’experts-comptables CGP qui s’est tenue ce vendredi 29 mars 2019 à Paris, Joël Lecoeur, Président, a alerté sur l’avenir économique des petites officines. Elles se retrouvent aujourd’hui en grande souffrance au niveau de leur excédent brut d’exploitation (EBE) qui a perdu 6 500 euros l’an dernier (- 7 %), représentant 30 % de la rémunération de leur titulaire. Il a notamment incité les petites officines à mutualiser, à trouver des relais de croissance et à s’appuyer sur les groupements. Un message fort en adéquation avec l’ADN de Federgy : le pharmacien doit s’appuyer sur son groupement s’il veut s’adapter à l’ère des services.

Lien vers les statistiques nationales 2019 : https://www.conseil-gestion-pharmacie.com/statistiques-nationales/

Un fonds de 20 millions d’euros pour aider les jeunes pharmaciens


Le fonds d’investissement « InterPharmaciens » a été lancé le 21 février par la Caisse d’assurance vieillesse des pharmaciens (CAVP) pour aider à l’installation des jeunes diplômés. Ce fonds de 20 millions d‘euros « éthique » est basé sur un emprunt obligataire simple. Il est destiné aux primo-accédants et est géré par ESFIN-Gestion, filiale du Crédit Coopératif. Cette aide sous la forme d’un complément d’apport personnel du primo-accédant (sans limite d’âge) présente les atouts suivants : montant prêté par dossier jusqu’à 500 k€, représentant jusqu’à 75 % de l’apport global, financement sur 15 ans, franchise en capital comprise entre 10 et 14 ans, intervention sous forme de prêt obligataire au taux annuel de 2 %, pas de frais de dossier, aucune garantie demandée.
Lien vers le communiqué de presse : https://www.cavp.fr/media/documents/Communiqu%C3%A9s-de-presse/CAVP-2019-02-21-CP-FONDS-INTERPHARMACIENS.pdf

Intervention de Federgy lors du premier colloque franco-belge

Le président de Federgy, Christian Grenier, a participé en tant qu’orateur au premier colloque franco-belge organisé le jeudi 21 février 2019. La pharmacie de demain devra se concentrée sur 3 axes : le métier de pharmacien, le commerce et les services. La bataille sur son avenir se fera sur la partie professionnelle avec l’intégration de l’univers numérique (télémédecine, e-ordonnance, dématérialisation de la carte vitale, partage de données…). Les groupements sont les acteurs qui permettront au pharmacien de gagner du temps au comptoir pour se concentrer sur leur valeur ajoutée l’accompagnement des patients.