Publication de l’avenant 12 sur le bilan de médication

L’avenant 12 à la convention nationale du 4 mai 2012, organisant les rapports entre les pharmaciens titulaires d’officine et l’Assurance maladie, a été publié au Journal officiel du 16 mars 2018. Il entérine la mise en œuvre du bilan partagé de médication et comprend notamment le guide d’accompagnement du patient (référentiel à l’usage du pharmacien) et des fiches de suivi abordant l’ensemble des points incontournables à la réalisation du bilan partagé de médication. La rémunération interviendra au plus tard au mois de mars de chaque année. Son montant sera de 60 euros par patient la première année. Il est fixé à 20 euros, les années suivantes en cas de continuité des traitements, à 30 euros, en cas de nouveaux traitements.
Lien vers le JO : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000036711358"

Signature de l’avenant n°11 : accord sur un cadre renouvelé pour les pharmaciens

Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine, a signé jeudi 20 juillet 2017 avec Nicolas Revel, directeur général de l’assurance-maladie, l’avenant 11 à la convention pharmaceutique, engageant ainsi la profession jusqu’en 2022 dans une réforme de sa rémunération et de ses missions.

Cet avenant vise en priorité à faire évoluer le mode de rémunération des officines en le rendant moins dépendant du prix et du volume des médicaments remboursables, pour offrir de vraies perspectives à cette profession dans un contexte de baisse durable du prix des médicaments. Selon Nicolas Revel, directeur de l’Uncam : « il s’agit d’un cadre profondement renové qui a comme triple objectif de transformer, de protéger et de valoriser le rôle de professionnel de santé du pharmacien ». L’avenant s’accompagne d’un investissement de l’Assurance maladie obligatoire et des organismes complémentaires de 280 M€, étalés sur les années 2018 à 2020.

Pour en savoir plus : http://www.uspo.fr/les-principales-avancees-de-lavenant-n11-a-la-convention-pharmaceutique-signe-le-20-juillet-2017/

La Cour des comptes dénonce un réseau officinal surdimensionné

Dans son rapport, la Cour des comptes dénonce le coût du circuit de distribution des médicaments, évalué à 8 milliards d’€, soit un tiers de l’enveloppe « médicaments de ville ». En cause, un nombre trop important de pharmacies. Chaque officine dessert en France 3.000 habitants en moyenne, contre 4.500 en Allemagne ou 7.100 en Suède. Ils s’attaquent également à la pratique des « marges arrière », qui renchérit le prix des médicaments mais également au monopole du pharmacien.

Lien vers le rapport : https://www.ccomptes.fr/fr/publications/securite-sociale-2017

Un comparateur des programmes santé des candidats à la présidentielle en ligne

Le Leem, syndicat de l’industrie pharmaceutique, a mis en ligne un comparateur des programmes de santé des différents candidats à la présidentielle de 2017 ou à la primaire de leur parti. A partir des dernières citations, déclarations, articles régulièrement actualisés sur une vingtaine de thématiques santé, le site propose donc de comparer jusqu’à trois candidats parmi vingt-huit personnalités et « liker » celui ou celle qui leur semble le plus capable de relever les défis de la santé.

Lien vers le comparateur : http://www.lasantecandidate.fr/

Réunion du 5 octobre 2016

Federgy était présent lors de la réunion avec l’ensemble de la profession le 5 octobre 2016. Les actualités pharmaceutiques ont été discutées notamment le PLFSS, les négociations conventionnelles, les élections. Federgy a proposé qu’une plateforme commune soit créée en amont des élections présidentielles pour porter les idées forces de la pharmacie et montrer une vision unie de la profession.

FEDERGY 5 octobre 2016 test